Nos conseils pour réussir sa levée de fonds par étapes

La levée de fonds en quelques mots

La levée de fonds est l’opération clé permettant à une startup d’accroître son capital rapidement grâce à l’apport de fonds issus d’investisseurs. Cette action permet à l’entreprise de bénéficier d’un réel coup de boost quant à sa croissance grâce à ces nouveaux associés bénéficiant généralement par la suite de parts sociales ou d’actions au sein de la structure. A savoir que selon les statistiques, le pourcentage de levées de fonds réussies est assez faible. Effectivement, trouver des investisseurs, et réussir à convaincre ces derniers de se joindre au projet, peut s’avérer fort complexe et nécessite généralement un bon réseau ainsi qu’un dossier savamment travaillé en amont. Quels sont donc les rouages d’une levée de fonds réussie ?

Pour qui et pour quoi ?

La première étape pour une startup souhaitant lever des fonds, consiste avant tout dans le fait de déterminer quels sont les besoins à l’issue de cette démarche. Il faut en parallèle savoir identifier si le potentiel de croissance de la startup est favorable à cette levée.

Une des difficultés est de savoir quantifier la somme exacte dont l’entreprise nécessite afin de lever suffisamment d’argent pour se développer rapidement, mais sans pour autant perdre l’aval sur l’entreprise en laissant les investisseurs devenir les actionnaires majoritaires. Il faut alors trouver l’équilibre parfait dans ce chiffrage pour subvenir à ses besoins en conservant la main sur la startup.

Lever des fonds prend du temps et demande de se consacrer pleinement à cette phase déterminante pour l’entreprise. Bien s’y préparer permet de gagner en temps et en efficacité.

La préparation

En préparant en amont les bons documents et votre pitch, vous augmentez vos chances de séduire les investisseurs. Parmi ces fameux dossiers, il faut impérativement élaborer la présentation du projet via l’Executive Summary en l’accompagnant d’un Business Plan présentant les perspectives commerciales. Ces informations permettent aux investisseurs d’évaluer la faisabilité, la crédibilité, et le potentiel du projet.

Ensuite, il s’agit de s’attaquer à la mise en forme du Term Sheet, lettre d’intention, relatant des points importants de la négociation avec le fonds d’investissement. Il comprend entre autre le montant, la répartition entre les investisseurs si il y a lieu, la valorisation, les liquidations de préférence, les clauses de rachat et de sortie, les clauses managériales ainsi que la gouvernance.

Enfin, il faut songer à préparer le pacte d’actionnaires. En effet, l’arrivée d’investisseurs dans votre capital engendre un remaniement du conseil d’administration. A travers ce document, les futures conditions de gestion de l’entreprise y seront définies.

Guide pratique d’une bonne levée de fonds

Une fois que l’on détient ces pré-requis et que la phase de préparation est donc aboutie, les choses sérieuses arrivent et vient notamment en premier lieu le temps de la recherche d’investisseurs.

La levée de fonds step-by-step

• Le ciblage des investisseurs
Le choix d’un investisseur peut s’effectuer pour 2 raisons : soit pour l’aspect financier, comme c’est le cas avec les fonds d’investissement ou les « business angels », soit pour des raisons liées à une expertise métier (qu’elle soit de l’ordre de l’acquisition d’un réseau, ou encore de l’acquisition d’un savoir-faire via un investisseur).

• L’analyse du projet et la due diligence
La due diligence consiste pour l’investisseur à faire des vérifications pour valider la rentabilité estimée en cas de réussite (complémentarité de l’équipe dirigeante, potentiel du projet et du marché, étude du secteur, crédibilité des projections financières, faisabilité technique…) et identifier les risques associés à l’investissement. Au cours de l’étude de votre dossier, seront passés en revue tous les domaines juridique, financier, propriété industrielle, marché, produits et équipe. Vos clients et vos fournisseurs peuvent aussi être sollicités durant ce processus.

• La lettre d’intention
Aussi appelée LOI (Letter Of Intent) ou Term Sheet, elle reprend précisément les conditions financières et les conditions juridiques (modifications des statuts, création des parts sociales, dilution du capital).

• Les négociations financières & juridiques
A l’issue de la signature de la lettre d’intention, une négociation démarre pour finaliser la valorisation et rédiger le pacte. Les négociations financières concernent entre autres la valorisation, la table de capitalisation et d’évolution du capital, et les conditions de sortie des investisseurs. Quant aux négociations juridiques, elles se portent essentiellement sur la modification des statuts de la société et la rédaction du pacte d’associés. Ce dernier, également appelé pacte d’actionnaires, est la version développée de la lettre d’intention et est à considérer comme une sorte de décret d’application.

• L’assemblée générale et le closing
Lorsque le financement est réalisé par l’investisseur, il s’agit de la phase de « closing ». Ce dernier s’effectue lors d’une Assemblée Générale Extraordinaire (AGE) à l’occasion de laquelle le pacte d’actionnaire est également signé. Dans un même temps, s’effectue l’émission des bulletins de souscription d’actions aux investisseurs (ces derniers permettront une délivrance du certificat du dépositaire par la banque). En amont du closing, un compte bancaire d’augmentation de capital doit avoir été ouvert. Il faut savoir que la mise en route de l’étape du closing impose des délais juridiques incompressibles (notamment délais de convocation et bien souvent d’intervention d’un commissaire aux comptes, allant de 15 jours à 3 semaines).

Le calendrier

Comme vu précédemment, une levée de fonds demande du temps et de la patience. En effet chaque étape impose des délais de traitement plus ou moins longs (ceux-ci sont indicatifs) et la concrétisation du projet s’échelonne généralement entre 9 mois et un an :
– préparation des documents et du pitch : environs 3 mois, selon organisation du/es dirigeant/s de la startup
– rencontres et échanges avec les investisseurs : de 3 à 6 mois, selon l’analyse et la réactivité des investisseurs
– négociation et finalisation de la levée de fonds : de 3 à 5 mois, selon le nombre d’échanges entre le/s dirigeant/s de la startup et les investisseurs.

Leosquare chasseur de bureaux

BESOIN D’AIDE POUR TROUVER VOS PROCHAINS BUREAUX ?

Leosquare s’occupe de tout à votre place, sans surcoût

Nous vous accompagnons de A à Z pour trouver les bureaux les plus adaptés à vos besoins. Conseil, Prospection, Visites, Négociation, Emménagement. Notre service, sur-mesure, s’adapte à tout type de recherche (achat, bail 3/6/9, bail précaire, coworking) et tout type de budget. Plus d’informations

PARLEZ-NOUS DE VOS FUTURS BUREAUX

3 min suffisent, sans engagement

Articles récents
leosquare conseil immobilier