Immobilier d’entreprise : les tendances 2019

Des bureaux axés sur la qualité des espaces

Si en 2018 l’immobilier d’entreprise a battu des records historiques, Knight Frank la qualifie d’ailleurs de « meilleure année de l’histoire », 2019 semble prometteuse bien que plus modérée. Toutefois, les nouveaux modes de travail se mettant en place au sein des entreprises aujourd’hui, sont en pleine mutation et obligent le secteur à repenser ses offres afin de combler la demande. Demande en flux tendu permanent puisque les taux de vacance dans les zones les plus attractives sont enregistrés comme étant historiquement bas.

« Si par le passé les entreprises recherchaient des locaux excentrés, plutôt modernes, pratiques, avec des places de parking… La demande a changé. Désormais, elles sont en quête d’espaces en cœur de quartiers. Elles veulent des restaurants à proximité, des lieux de caractère, atypiques qui incarnent l’entreprise » précise Sophie Desmazières, fondatrice de BureauxLocaux. C’est donc par la qualité de leurs espaces que les entreprises séduisent et recrutent, elles désirent véhiculer un message, un état d’esprit où le bien-être au travail est primordial et se joue notamment grâce à des espaces chaleureux et conviviaux. Etat des lieux.

L’ascension fulgurante du coworking

On parle aujourd’hui de « Space as a Service » : on commercialise l’immobilier comme un service. En effet, les modèles de business ont évolué et les espaces se veulent de plus en plus partagés. Les collaborateurs prônent une nouvelle manière de travailler, plus friendly, plus collaborative. C’est pourquoi les espaces de coworking sont autant sollicités. La demande a augmenté de 60% chez BureauxLocaux de 2017 à 2018, et ne cesse de s’accroître. A ce jour, les coworking sont occupés par 1/3 de grandes entreprises, 1/3 de PME et 1/3 d’indépendants. Certaines entreprises choisissent même d’intégrer leur propre espace de coworking à leurs locaux afin de répondre à la demande de leurs travailleurs et de promouvoir un aspect communautaire et collaboratif.

On diversifie donc les espaces au sein même de l’entreprise ou du coworking afin de permettre aux travailleurs de se déplacer selon leur humeur ou le type de tâche qu’ils ont à effectuer.

La conversion des espaces

Les nouveaux modes de vie, de travail, et les évolutions démographiques qui opèrent actuellement poussent donc l’immobilier à repenser la mixité fonctionnelle. Aussi, plus globalement, la conversion d’espace est alors une des tendances forte du secteur. Comme le soulignait la PDG de BureauxLocaux, les entreprises veulent majoritairement se situer au cœur d’un bouillon de vie. Des rues commerçantes deviennent alors des quartiers d’affaires, des cafés proposent désormais des espaces de travail, des immeubles d’entreprise se diversifient en intégrant des bureaux transformés en nouveaux logements, de nouveaux immeubles mixtes proposent commerces, bureaux et logements, etc.

Les biens neufs n’ont pourtant plus autant la cote : l’offre se fait plus rare et les taux sont moins intéressants. pour palier à cet effet, des immeubles convertibles voient le jour, permettant le changement de bureaux en logement et vice-versa, et les immeubles de dernière génération dits « intelligents » commencent à paraître sur le marché afin de séduire de nouveaux usagers. Grâce au développement de la Proptech, le futur de l’immobilier sera sur-mesure : technologique, écologique et personnalisé.

Les tendances géographiques et financières de l’immobilier d’entreprise

Néanmoins, l’évolution des modes de travail et la modernisation des parcs immobiliers engendrent des variations sociétales n’étant pas des moindres.

Le marché de l’immobilier d’entreprise se développe en région

A première vue, le territoire est fractionné entre grandes métropoles et zones rurales. Cependant, JLL, spécialiste de l’immobilier d’entreprise, dresse un compte rendu dynamique sur l’année 2018 concernant le marché de l’immobilier de bureaux en régions, qui semble ainsi encourageant quant aux poursuites de développement sur 2019. Cette dynamique a été portée, en majeure partie, par plus de 200 transactions de plus de 1000m2, mais également par les acteurs du coworking, qui fleurissent en nombre dans les métropoles régionales. Les 3 principales métropoles – Lyon, Lille et Toulouse – concentrent d’ailleurs 65% de la demande placée globale sur le bureau en région et ont par ailleurs chacune enregistré cette année des taux records.

La vague d’investisseurs étrangers

Si le terrain et la localité sont bien souvent primordiaux, le développement de la Proptech attire les fonds d’investissement et de plus en plus d’acteurs issus d’autres secteurs et d’autres pays. La mondialisation aidant, l’accès à la donnée est désormais facilité par la technologie et les capitaux en recherche de placement immobilier restent abondants à l’échelle mondiale. Il semblerait que ces investisseurs s’avèrent être en provenance notamment des nouvelles économies émergentes, entre autre d’origine asiatiques.

En finalité, le niveau de la demande reste plutôt soutenu et l’appétence des utilisateurs restent d’actualité. Ces tendances devraient par alors perdurer sur l’année 2019.

Leosquare chasseur de bureaux

BESOIN D’AIDE POUR TROUVER VOS PROCHAINS BUREAUX ?

Leosquare s’occupe de tout à votre place, sans surcoût

Nous vous accompagnons de A à Z pour trouver les bureaux les plus adaptés à vos besoins. Conseil, Prospection, Visites, Négociation, Emménagement. Notre service, sur-mesure, s’adapte à tout type de recherche (achat, bail 3/6/9, bail précaire, coworking) et tout type de budget. Plus d’informations

PARLEZ-NOUS DE VOS FUTURS BUREAUX

3 min suffisent, sans engagement

Articles récents
bureaux à partager morning coworking monceauleosquare nextdoor wojo grand hotel dieu